Saint-Paul Rando

Saint-Paul Rando

Pentecôte dans les gorges du Tarn - Du 3 au 5 juin 2017

Sortie de Saint Paul Rando dans les gorges du Tarn

 

Samedi 3 juin :

 

     C’est plein d’allant en ce premier samedi de juin que nous sommes partie pour notre sortie annuelle.

 

     Au programme les Gorges du Tarn. Mais en ayant choisi des randonnées accessibles à tous. Déception arrivés en Corrèze, des trombes d’eau nous ont accompagnés tout le long du voyage.

 

     Nous avons quand même pris le temps de boire un café et de manger qui un croissant qui un pain aux raisins.

 

     Il a fallu changer notre fusil d’épaule pas de rando pour l’après midi, .le temps n’étant pas sûr. Le centre d’hébergement nous a permis de pique-niquer sur les tables extérieures.

 

DSC00004-001.jpg

     Il ne pleuvait plus, quelques rayons de soleil nous faisaient de l’œil. Après quelques tergiversations, nous voulions aller visiter l’aven Armand, mais comme un ciel bleu se levait, nous avons opté pour une petite rando qui nous mènerait  à Sainte-Enimie.

 

     Le sentier était étroit et montait, mais agréable malgré tout. Malheureusement la pluie nous a rattrapés, doucement au départ, puis des averses assez importantes… Nous avons mis les « bâches », et nous voilà à Sainte-Enimie.

 

DSC00013-001.jpg

     Une foule en délire nous applaudissait le long de la route, ce n’était pas que pour nous, une course de trail se déroulait et nous étions sur le parcours. Cinquante quatre kilomètres, en tout terrain telle était leur distance…

 

     Un arrêt pour boire le thé à l’abri, il est temps de penser au retour, la visite de la ville sera pour une autre fois.

 

     Le retour a été plus facile, la pluie s’était calmée, et le sentier le long du Tarn était relativement dégagé et peu pentu, mais les photos sont restées dans la boîte la lumière n’était pas bonne.

 

Dimanche 4 juin :

 

     Le soleil était revenu. Heureusement car la randonnée était à la journée.

 

     Une heure de route fut nécessaire pour rejoindre le départ. Ce n’était pas tant les kilomètres que la route sinueuse à souhait qui prenait du temps.

 

     Et nous voilà à Cassagne, nous n’étions pas les seuls, il ne restait pas beaucoup de place pour les voitures. Une surprise, une buvette avait trouvé sa place dans une bâtisse typique de la région.

 

     C’est avec un peu d’appréhension que j’empruntais le sentier au joli nom « Entre Tarn et Jonte ». Un large chemin sous les sapins s’ouvrait devant nous, très bien peut-être plus facile que prévu…

 

DSC00043-001.jpg

     Mais non, en empruntant le GR6 nous nous retrouvons dans un sentier étroit, sautons, enjambons des cailloux de différentes tailles.

 

     En tournant la tête sur la droite, une vue grandiose nous coupe le souffle ! Nous étions récompensés de notre « crapahutage ». Et nous continuons, mais cette fois un goulet étroit et pentu est devant nous.

 

DSC00044-001.jpg

     Comment faire ? Bon en avant ! Les plus habiles passent devant et aident les autres. On enjambe, on s’accroche à droite à gauche, au bâton de celui de devant, en désespoir de cause, on s’assied et hop tous sont passés…

 

     Mais là aussi la vue est magnifique la Jonte ou le Tarn je ne saurais dire, déroule majestueusement son cours sinueux, survolé par les vautours. Plus loin sur une pente, nous apercevons des grimpeurs sur l’à-pic d’une paroi. Le sentier est étroit, caillouteux, mais plat. Soudain en levant la tête nous remarquons un vautour sur un pic. Nous surveillerait-il ?

 

     Mais voilà de nouveau le sentier sous les sapins, les voitures ne sont pas loin.

 

     Nous croisons plusieurs familles avec chien et enfants, il est vrai que nous sommes dimanche. Tiens voilà la buvette, c’est le moment d’en profiter.

 

     Nous retrouvons les voitures, nous pouvons retourner au centre.

 

     Une bonne douche nous attend, ainsi que la possibilité de se détendre ou d’aller visiter Sainte-Enimie. Il faut penser à refaire les valises, demain nous repartons.

 

      Le beau temps est toujours là.

 

Lundi 5 juin :

 

      Cette rando débute au « Point Sublime ». L’endroit porte bien son nom, la vue est grandiose.

 

DSC00264-001.jpg

 

      Nous voilà partis. Le sentier est large et monte tout en douceur. Nous musardons dans des prés, le chemin est virtuel.

 

      Heureusement qu'Anne et Michèle avaient reconnu le circuit, le tracé était invisible… Tourner après un buis, une boite aux lettres, une croix… Vraiment le balisage laissait à désirer !

 

     Un coin ombragé nous a permis de nous restaurer. Dans cette dernière partie, nous avons pu admirer la toiture en lauzes d’une bâtisse un peu en ruines. Il n’y avait pas de charpente intérieure, mais un mur en pierres.

 

DSC00296-001.jpg

 

      Pour finir et éviter la route nous sommes passés à travers un pré, je n’étais pas trop fière…

 

     Un peu avant nous avions traversé un village bien agréable avec son église et devant celle-ci, son cimetière abondamment fleuri.

 

DSC00341-001.jpg

      Mais toute bonne chose a une fin, les voitures nous attendent bien sagement, il faut repartir !

 

     Merci  aux gentilles organisatrices de ce voyage. Nous voilà avec des images magnifiques en souvenir, que nous pourrons retrouver grâce à Bernard notre photographe attitré.

 

     Maintenant il va falloir attendre un an avant d’explorer un autre coin de France !

  

 

 



27/08/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres